Edition 2009

Edition 2009

édito

1ère édition du 17 au 25 octobre 2009

La première édition de Sens Interdits s’intéresse aux problématiques des mémoires, des identités et des résistances notamment au cœur du continent européen et de ses cultures.

Elle invite des artistes dont la démarche singulière les conduit à affronter passé et présent au moyen de l’arme la plus artisanale qui soit, le théâtre. Il s’agit alors d’un théâtre de l’urgence, d’un théâtre de nécessité, d’un théâtre profondément politique et pourtant éloigné de toute idéologie et de toute propagande. Ici, toute une génération dénonce la déformation, l’occultation ou la négation de son Histoire et éclaire son passé pour mieux agir sur son présent. Là, des artistes confrontés à la guerre, aux conflits religieux, à l’exil explorent sur la scène l’altérité et la frontière, la diversité et le singulier, la tolérance et le fanatisme… C’est ce théâtre qui dit le monde que nous invitons avec nos partenaires de la métropole lyonnaise sur un rythme biennal à partir de septembre 2009.

 

Le bilan

La première édition du festival international de théâtre Sens Interdits avait été imaginée comme un pari, une rencontre audacieuse qui proposait au public une approche inhabituelle du théâtre. Nous voulions porter sur la scène théâtrale des problématiques d’identités, de mémoires et de résistances. Et, ce qui n’était, après tout, qu’une intuition, s’est confirmé au fil du festival : ces thématiques ont trouvé une résonance très forte auprès des publics (particulièrement des jeunes), des professionnels (nationaux et européens), de la presse et des élus prouvant ainsi l’existence d’une forte attente de sens et de débat.

9 spectacles répartis dans 10 théâtres de l’agglomération lyonnaise et de la région Rhône-Alpes
29 représentations
5 pays invités : Pologne, Russie, Croatie, Turquie, Afghanistan
142 artistes et professionnels du spectacle vivant rassemblés
7 rencontres avec les équipes artistiques, ouvertes au public (entrée libre) et 4 ateliers de médiation
5 700 spectateurs dont 30 % jeunes moins de 26 ans

La presse en parle

« Quand le théâtre soulève tous les silences ».      


De Aude Brédy, L’Humanité, le 21/09/09

« Une biennale de la danse, une autre d’art contemporain, dans quelques semaines un festival du cinéma, la Fête des Lumières…Il ne manquait que le théâtre pour parachever la panoplie des rendez-vous culturels de la Ville. ».


De F.P., Le Figaro, le 15/09/09

« Créer un festival dédié au théâtre engagé et aux paroles en danger, dans une période de contraintes et de repli, c’est courageux ».


De A.-C. J., Le Coup de grâce, 09/09

« Autant de points de vue transformés en points de vie par une génération d’auteurs qui réagit, théâtre au poing, à la négation historique ou aux oublis volontaires. Entre rire et gravité, constats politiques et engagements culturels, ces piqûres de rappel nous font quitter notre béat confort hexagonal ».


A nous Lyon, 09/09

 

Les partenaires

Partenaires institutionnels

La Ville de Lyon
La Région Rhône-Alpes
L’Onda, l’office national de diffusion artistique
Saison Turque en France
Centre culturel français de Moscou
L’Institut Polonais de Paris

Les Théâtres Partenaires

Célestins, Théâtre de Lyon
Théâtre du Point du Jour, Lyon
Théâtre Les Ateliers, Lyon
Théâtre de l’Élysée, Lyon
CCN de Rillieux-la-Pape
Théâtre de Vénissieux
La Comédie de Saint-Étienne
Théâtre de Privas
Centre Culturel Aragon d’Oyonnax

Partenariats Privés

Campanile Hôtel
TCL Sytral
Philibert groupe

Partenariats Médias

Le Monde
Rue 89
Mouvement
Euronews
Jazz Radio

en écho