Traverses

Leyla-Claire Rabih

Syrie / France

mer.

20

oct.

jeu.

21

oct.

Infos Pratiques

  • Pays : Syrie / France
  • Durée : 1h45
  • Type : Spectacles
  • Spectacle en arabe et français, surtitré en français
  • À partir de 14 ans

« En archipel comme le démantèlement de l’Empire Ottoman, en archipel comme l’éparpillement de la diaspora syrienne, en archipel ce pourrait être le titre de cette recherche. »
Leyla-Claire Rabih

Traverses est né de plusieurs rencontres, de voyages, de résidences au Liban, en Grèce, en France, pour recueillir les témoignages de réfugiés syriens. Comment l’exil modifie le rapport au monde de celles et ceux qui le vivent ? Pourrait-il être, contre toute attente, un gage d’émancipation ?
Le spectacle mêle entretiens, images, cartographies, pour interroger les trajectoires des migrations syriennes et la constitution d’une diaspora. L’occasion pour les acteurs Elie Youssef, Philippe Journo et Leyla Rabih, tous trois issus de migrations forcées ou choisies, de revenir sur leur propre histoire, dans un discours hybride croisant fragments de récits collectés et réflexions intimes.

Découvrez le (Teaser)

Création 2021

Bord de scène à l'issue de la représentation le 20 oct.

Dans le cadre de la semaine de l'Hospitalité :
Solidarité, accueil citoyen, logement d’abord, aller vers… À l’heure de bouleversements économiques sociaux et environnementaux inédits, comment penser l’hospitalité de demain ? Du 13 au 23 octobre, la Métropole de Lyon et les villes de Lyon et Villeurbanne invitent citoyens, associations, acteurs publics et privés, locaux, nationaux et européens à se réunir pour construire ensemble une politique d’hospitalité. Ateliers, conférences, tables rondes, projections, expositions, soirées festives…
Au total, ce sont 85 événements institutionnels, associatifs et culturels qui se dérouleront durant cette Semaine de l’hospitalité.

© Vincent Arbelet© Vincent Arbelet© Vincent Arbelet© Vincent Arbelet

Leyla-Claire Rabih est metteure en scène et traductrice. Formée au Conservatoire Ernst Buch de Berlin, elle travaille en Allemagne pendant dix ans. Elle crée en 2008 la compagnie Grenier Neuf à Dijon, avec laquelle elle travaille sur les écritures contemporaines et poursuit ses allers-retours entre la France et l’Allemagne. Depuis 2011, elle dirige avec le traducteur Frank Weigand la collection « SCÈNE, Neue französische Theaterstücke » qui propose des textes d’auteurs contemporains francophones en allemand. Elle commence ses recherches autour de la Syrie en 2011 : elle crée Lettres syriennes/Lettres d’exil en 2013 puis Chroniques d’une révolution orpheline en 2017, d’après des textes de Mohammad Al Attar. En 2018, elle est lauréate du programme « Résidence sur mesure » de l’Institut Français et séjourne à Beyrouth puis en Grèce pour le projet Traverses.

L’hypothèse de travail est la suivante : « les réfugiés sont confrontés à une nécessaire mobilité de leur identité individuelle, il s’agit peut-être d’un moment d’émancipation ». En 2018, Leyla Claire-Rabih part alors avec Elie Youssef à la rencontre des réfugiés syriens, d’abord à Beyrouth, où elle récolte des témoignages selon un protocole précis : seules les mains sont filmées et la voix est enregistrée à part.
En mai 2019, l’équipe du spectacle est réunie pour la première fois, cherchant à faire le lien entre le matériau collecté et sa présence ; le travail de la cartographe Sabine Rhétoré place le territoire, notamment la Méditerranée, au centre de leur travail. Ensemble en octobre 2019, ils partent poursuivre leurs entretiens à Athènes. Ils retournent enfin à Dijon pour agencer la matière récoltée : la question est de construire un « espace sensible et documenté » pour déplacer le regard et l’attention. En résulte cette forme hybride entre installation et performance, à la fois documentaire et intimiste, qui refuse l’expérience sociologique.

Mots de la metteure en scène

«  Le projet* TRAVERSES* est né de tout cela. De ma rage de voir l’Europe employer tant de moyens à protéger ses frontières et si peu à accueillir les migrants.
De mon admiration pour ces individus qui, forcés de se projeter dans l’inconnu, déploient une énergique détermination pour continuer leur existence, maintenir leurs liens familiaux, nouer de nouvelles attaches, se construire : vivre.
De mon étonnement à constater la plasticité des communautés, leur force à recommencer, reconstruire, réinventer des formes de vies communes.
Du besoin d’établir une sorte de registre, infime et exemplaire, de différentes trajectoires, voyages, évolutions telle une mémoire collective.  »
Leyla-Claire Rabih

Anecdote

Et si ces déplacements provoquaient des choses positives ? Par exemple cette femme syrienne réfugiée à Beyrouth, où elle découvre qu’elle est libre de travailler, de se mouvoir, libérée d’une partie du contrôle de la société patriarcale. Quand elle retournera au pays, c’est cette liberté qu’elle veut retrouver. C’est par trois personnes, trois rencontres et trois expériences qu’on touche du doigt ce qu’il peut y avoir à la fois de terrible et d’émancipateur à tirer de déplacements imposés.

Conception et mise en scène : Leyla-Claire Rabih
Avec : Philippe Journo, Leyla-Claire Rabih, Elie Youssef.
Travail scénographique et vidéo : Jean-Christophe Lanquetin.
Assistante à la mise en scène et à la dramaturgie : Morgane Paoli.
Ateliers, Recherches, Écriture : Philippe Journo, Leyla-Claire Rabih, Elie Youssef.
Création lumière et régie générale : Thomas Coux.
Création sonore : Anouschka Trocker

Production : Grenier Neuf.
Co-production : CDN Théâtre Dijon Bourgogne ; Institut français du Luxembourg / Abbaye de Neimënster ; Le Vivat d’Armentières, scène conventionnée d’intérêt national pour l’art et la création ; L’Entre-pont, lieu de création spectacle vivant pluridisciplinaire, Nice

Avec le soutien de : Le-Maillon, Théâtre de Strasbourg / Scène Européenne , Centre Français de Berlin / Maison des Francophonies, Institut français dans le cadre de la Résidence sur mesure / Institut français du Liban, Ville de Dijon / Région Bourgogne Franche-Comté / DRAC Bourgogne Franche-Comté, Haute Ecole des Arts du Rhin (HEAR) Strasbourg et Musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg, Festival Between the Seas / 1927 art space, Athènes, Grèce, i-portonus dans le cadre du programme Europe Creative.

Grenier Neuf reçoit le soutien de la Ville de Dijon et du Conseil Général de Côte d’Or.

Co-réalisation Festival Sens Interdits et Théâtre Jean Marais, Ville de Saint-Fons